Comment faire un cockpit simracing ?

Que vous soyez gamers ou joueurs occasionnels, vous avez surement entendu parler de cockpit simracing. Si vous ne connaissez pas le simracing, c’est le fait de simuler une course automobile, principalement grâce à aux éléments d’une voiture rendu viturels (volant, pédales, siège, feins à mains). Cette technologie était autrefois utilisée par les professionnels de la course, mais a tendance à se démocratiser et c’est pour cela qu’il est possible d’avoir un simulateur de course chez soi désormais.

Premièrement, certains constructeurs informatiques ont décidé de développer des volants de simulation. Ils sont jouables avec les jeux de courses qui sont joués depuis de nombreuses années. Ces volants sont désormais accessibles à des prix correct et permettent de remplacer la manette pour les gamers PC, XBOX et Playstation.

Néanmoins, un volant de course n’est que le début pour construire un cockpit simracing complet, car il faut effectivement reprendre tous les éléments d’une véritable voiture de sport.

C’est pourquoi nous allons vous présenter les éléments indispensables pour construire un vrai cockpit immersif.

Cockpit simracing : définition et utilisation

Avant de vous présenter chaque élément pour construire votre cockpit simracing complet, nous allons vous présenter ce qu’est un tel simulateur et à quoi peut-il servir.

L’utilité de ce genre de cockpit était comme énoncé plus haut, de préparer les pilotes de courses avec des conditions proches du réel. Cependant, ce genre de simulateur sert désormais de loisirs aux passionnés. Il vous offre la possibilité de conduire n’importe quel voiture depuis chez vous, mais aussi de participer à des courses en ligne, voir même à de la compétition.

Autre aspect amusant, ce genre de simulateur peut aussi être utilisé pour apprendre la conduite à des jeunes conducteurs.

cockpit simracing complet entrée de gammeEn général, un cockpit complet ressemble à l’image de droite. Évidemment, il est entièrement personnalisable, par conséquent, il est possible de le gérer pièce par pièce. Il existe aussi des cockpit tout fait, et la vous pouvez encore choisir selon la taille, les matériaux etc.

Bien entendu, il est possible de créer un cockpit pour un budget raisonnable avec des composants entrée de gamme. Toutefois si vous avez les moyens, vous pourrez clairement faire un simulateur quasi professionnel avec des matériaux haut de gamme et ainsi profiter d’une simulation proche du réel.

Comment se compose un cockpit étape par étape ?

Le siège

La première chose qui rajoute du crédit à la simulation, c’est d’être assis sur un siège allure sport. Vous pouvez remarquez sur l’image à droite que le siège est directement relié à un support, où seront fixer le volant, les pédales etc.

Ces sièges sont souvent construit comme des sièges de voitures de sport réels, vous pourrez donc observer des finitions en Alcantara, des surpiqûres travaillés etc.

Le but est d’être assis bien en face du volant et d’avoir les pédales à disposition, tout en pouvant garder les yeux sur l’écran, qui servira de route ou de piste pour conduire. Avec ce genre de siège vous vous sentirez comme dans une vraie voiture, le volant devant vous, les pédales proches de vos pieds, le levier de vitesse à proximité.

Le gros avantage de ce genre de siège est qu’il sont déjà conçu pour fixer le volant et tout les autres éléments de simulation. Les réglages seront donc beaucoup plus simple par rapport à un siège gamers simple, qui est à la base prévu pour être devant un bureau.

Notez tout de même qu’il existe des supports plus simple et donc moins cher, qui permettent de fixer le volant, les pédales et le levier de vitesse à la bonne hauteur. Cela est bien moins cher mais vous devrez poser le support en face d’une chaise classique, d’un canapé et cela pourrait manquer de confort. Toutefois si vous avez déjà un siège gamers ou que vous manquez de budget, cela peut suffire et être déjà très immersif.

Le volant

Nous vous les présentons en long et en large sur notre site, les volants de simulation sont l’élément le plus important pour bonne simulation. Ils vont permettre de manier le véhicule virtuel avec précision.

Ce genre de volant se présente comme dans une vraie voiture en réalité. Vous aurez néanmoins des boutons intégrés sur le volant en fonction de la console sur laquelle vous jouez. Des palettes seront également présentes pour passer les vitesses.

La plupart de ces volants ont un design simple mais certains proposent tout de même des finitions très propres. Certaines marques proposent aussi des volants avec les logos de vraies marque de voiture de luxe (Ferrari, Porsche etc.).

Évidemment il est conseillé de bien choisir son volant par rapport à ses besoins. Certains volant sont certes biens moins chères mais proposerons des sensations moindres. Ils pourront aussi vous bloquer dans leurs fonctionnalités et ainsi vous empêcher de jouer des courses plus compétitives. Pour cela faites bien attention au retour de force et à la rotation maximal.

Si le volant ne peut pas faire plus d’un tour complet (Thrustmaster T80 par exemple), vous risquez d’être coincé si vous rencontrez un tournant difficile.

Les pédales

C’est un élément indispensable de la simulation et c’est pour cela qu’il est toujours fourni avec le volant.

Rien de mieux pour se rapprocher de la réalité que de freiner et accélérer avec ses propres pieds, et non plus avec une simple manette. Vous pourrez ressentir le challenge, beaucoup plus accrue, de freiner avec précision pour mieux prendre les virages. Mais aussi d’accélérer en mettant le pied au plancher et ressentir la pression que met votre pied sur la pédale d’accélérateur.

Les pédales sont vraiment primordiales et procurent des sensations incroyables, pour vous sentir comme dans une vraie voiture.

Les pédales qui sont offerts avec l’achat d’un volant, sont de deux catégories. La première, généralement pour les volants entrée de gamme, présente un kit de 2 pédales, comprenant donc le frein et l’accélérateur.

La deuxième, qu’on peut voir dans les volants milieu et haut de gamme, sont des kits de 3 pédales comprenant l’embrayage, le frein et l’accélérateur. Le plus du pédalier à 3 pédales est qu’il est pour le coup possible de connecter un levier de vitesse et de passer les rapport avec l’embrayage.

Faites par conséquent bien attention au pédalier fourni avec votre volant. Cependant il est possible pour certains volant incluant un kit 2 pédales, de le remplacer par un pédalier comprenant l’embrayage, et ainsi pouvoir connecter un levier de vitesse.

Le levier de vitesse

Si vous avez la possibilité d’ajouter un levier de vitesse à votre cockpit simracing, cela peut être beaucoup plus immersif. Vous pourrez profiter de la douce sensation de passer les vitesses de la voiture de vos rêves, depuis chez vous.

L’utilisation d’un levier de vitesse rend la simulation beaucoup plus réelle et par conséquent plus complexe. Il vous offrira également un plus gros challenge et vous permettra de voir ce que vous valez dans une course ou vous devez tout gérer comme sur une vraie voiture, freinages, accélération, passage des vitesses etc.

Certains levier de vitesse propose deux modes de passage de vitesse, traditionnel ou séquentiel, vous permettant de choisir selon vos préférences et style de conduite.

Le frein à main

C’est un élément moins indispensable mais qui peut toujours apporter un petit plus à la simulation.

L’utilisation d’un frein à main peut être utile surtout pour drifter dans les virages ou pour s’amuser.

En soit la plupart des freins à main ne coûtent pas trop chers et il vous permettra de vous amuser à drifter dans des courses. Sachant que le frein à main est souvent utilisé par les pros, si vous le rajouter à votre set-up, vous pourrez augmenter votre niveau et tenter des courses compétitives.

Le(s) écran(s)

Bien sûr, qui dit simulateur dit écran et ici, vous aurez compris que plus les écrans sont de qualité, plus la simulation sera bonne. Un seul écran de bonne qualité peut être suffisant pour s’y croire vraiment. Cependant, si vous avez l’occasion de mettre 3 écrans vous pourriez avoir une vue panoramique et ainsi ajouter beaucoup plus de réalisme. Vous aurez l’occasion de voir devant, à gauche et à droite de votre voiture virtuelle, vous permettant ainsi de voir comme si vous étiez dans une vraie voiture de sport.

Même si placer 3 écrans à la perfection peut paraître difficile, sachez qu’il existe des supports spécialement conçus pour que les 3 écrans soient parfaitement placer pour avoir une vue panoramique. Vous pouvez voir ci-dessous un exemple de support.

Conclusion

En définitive, construire un cockpit simracing est assez simple, quand on décortique les éléments. Il faut cependant un bon budget pour créer le set up complet, mais une fois complet, il vous permettra de ressentir des sensations de simulation quasi réelles.

Si vous avez la possibilité d’avoir un cockpit complet, la simulation de course deviendra vraiment incroyable. Vous aurez de plus  l’opportunité de vous lancer des challenges et de voir ce que vous valez sur une course avec une vraie voiture de sport.

Il est également possible de personnaliser complètement votre cockpit simracing en fonction des courses que vous voulez effectuer (F1, rallye etc.). Votre set up pourra aussi être configurer selon le niveau de compétition que vous cherchez.